Partagez|

Willow Nash - L'essentiel n'est pas dans les mots que l'on dit mais dans ceux que l'on pense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire

avatar

Inscrit le : 02/07/2017
Messages : 262

Occupation : Professeur de maths appliquées à l'université
Statut : Divorcé
Sexualité : Hétérosexuel


MessageSujet: Willow Nash - L'essentiel n'est pas dans les mots que l'on dit mais dans ceux que l'on pense Lun 3 Juil - 13:04
 
Je m'appelle Willow Nash. J'ai 35 ans. Je suis professeur de mathématiques appliquées. Et voici mon histoire :coeur:

Je suis originaire de Manhattan, banlieue de New-York où j’ai d’ailleurs grandi dans une famille plutôt pauvre. Un père qui cumulait 2 emplois à plein temps. Une mère malade depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Au fond, ce n’était pas toujours la joie à la maison. Il y avait pourtant du bruit, tout le temps. Il faut dire qu’avec 5 enfants, il y en a toujours pour courir ou pour crier les uns sur les autres. On se chamaillait et je ne compte même plus le nombre de batailles de polochons d’ailleurs. On s’amusait comme on pouvait et ce qui me marquait le plus, c’est la solidarité qui régnait à la maison. C’est dans ces valeurs que j’ai été élevé d’ailleurs, principalement par ma grande sœur vu que j’étais le petit dernier de la famille.

Lorsque j’avais une dizaine d’années, 9 ans pour être exact, ma mère est décédée, ce qu’on attendait depuis des années étant donnée sa condition précédente. Ce fut un soulagement sur le coup, même si c’est difficile à avouer. La voir souffrir était devenu une épreuve insupportable. L’enterrement a eu lieu quelques jours plus tard et après une période de deuil, la vie a repris son cours normal. Enfin, la vie était différente, un petit peu. Mon père a dû travailler encore plus fort et les deux ainés de la famille ont dû abandonner leurs études pour travailler et ainsi nourrir les trois derniers enfants. Je leur en ai toujours été reconnaissant de s’être sacrifié de la sorte et je me suis alors juré que je ferais de grandes études et qu’ils auraient de quoi être fier de moi. Que plus tard, je leur rendrais l’appareil.

C’est ainsi qu’après un parcours exemplaire au collège et lycée, je suis entré à l’université très prestigieuse d’Harvard où j’ai suivi un double cursus droit/économie et mathématiques/finances. Au final, ne sachant pas spécialement quoi faire de ma vie, j’ai décidé d’apprendre dans un maximum de domaine afin d’élargir mes connaissances. Le gout d’apprendre s’accroissant alors au fil des années, j’ai décidé de devenir professeur. C’est pendant ces études que j’ai rencontré Jiya, qui a été ma compagne, puis ma femme pendant presque 10 ans. Une très belle histoire qui s’est malheureusement arrêté du jour au lendemain alors qu’elle m’a quitté pour quelqu’un de plus jeune, plus blanc, qui passerait mieux dans sa famille. Ce qu'il en reste, c'est mon fils de 5 ans, la joie de ma vie, mon plus grand bonheur et ma plus grande fierté.

Ça a été le choc et le début d’une année difficile. J’ai alors demandé ma mutation et on m’a affecté à Burlington, où je ne connaissais alors personne. J’ai pu repartir de zéro et me reconstruire depuis un an. J’enseigne les mathématiques appliquées à la finance et il m’arrive également de donner des conférences sur d’autres sujets lorsqu’on me le demande. Je suis passionné par ce que je fais et je pense bien le rendre à mes élèves. Maintenant, je continues ma vie et j’attends de voir ce qu’elle va m’apporter dans les années à venir. Malheureusement, j'ai dû laisser à Manhattan, mon fils, que je ne vois plus régulièrement du coup.



Et pour savoir comment m'appréhender, je vous ai fait une synthèse de comment je me vois et de ce qu'on pu me dire mes amis à mon sujet : Se décrire est une des choses les plus difficiles au monde. Pourtant, Dieu sait que j’aime analyser les rouages de notre civilisation et comprendre le sens de chaque chose. Oui, on peut dire que je suis curieux pour commencer, curieux d’apprendre sur la vie comme curieux de tout savoir sur mes partenaires. C’est ainsi que j’ai tendance à poser les questions, plutôt qu’à attendre que les choses viennent à moi. Je n’étale pas ma science néanmoins malgré que j’ai un cerveau plutôt bien rempli. Chacun a son domaine de prédilection et je suis bien conscient de ne pas tout savoir. J’aime bavarder et je suis donc de nature très sociable. Je ne dis jamais non à une discussion intéressante, même si les blablas ou ragots en tout genre ne m’intéressent guère. J’aime croire que je suis aussi sympathique qu’empathique. J’essaye de me montrer généreux envers mon prochain afin que personne n’ait à subir la misère que j’ai pu connaitre dans mon enfance. Néanmoins, je ne suis pas riche. Je reste humble et même mon rythme de vie n’a rien d’un millionnaire. J’ai juste une belle maison car c’était mon rêve d’enfant et une promesse que j’ai faite à ma mère avant son décès. J’ai un cœur d’artichaut même si beaucoup croient que je suis insensible. Mon avantage est sans doute que je m’attache aussi vite que je me détache, sauf quand il a s’agit de ma femme dont je suis divorcée depuis deux ans désormais. Le temps a fini par éponger les blessures, mais ça n’a pas été évident tous les jours. Je me suis donné corps et âme dans mon métier et c’est encore le cas aujourd’hui. Un élève en difficulté ou un professeur qui aurait besoin d’aide trouvera toujours une épaule et un soutien en ma personne. Mon seul défaut, c’est sans doute le fait que j’aime séduire malgré tout. Après le divorce et les épreuves que cela m’a apporté, je pense que j’ai tout simplement besoin de me rassurer sur le fait que je ne finirais pas mal vie seul. Néanmoins, il est bien difficile de trouver la nouvelle perle rare alors en attendant, je vis ma vie au jour le jour, en voyant où celle-ci mènera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Inscrit le : 04/07/2017
Messages : 21

Crédits : © avengedinchains.
Occupation : Lieutenant de police et membre des renseignements criminels.
Statut : Célibataire.
Sexualité : Hétérosexuelle.

Mon carnet :

Mes rps en cours :

03.07.2017 - C'est pour la bonne cause Mesdames | Willow Nash.

Mes liens :


MessageSujet: Re: Willow Nash - L'essentiel n'est pas dans les mots que l'on dit mais dans ceux que l'on pense Mer 5 Juil - 2:35
 
:coeur3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willow Nash - L'essentiel n'est pas dans les mots que l'on dit mais dans ceux que l'on pense
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La décapitalisation de la classe moyenne
» Le budget 2006-2007 de la Republique s'execute a petits pas
» bug AP
» Osez, Osez Joséphine. [Hayden]
» glimmer ❝dans le soleil, scintille tendresse, mais dans l'obscurité redoutable s'y mêlent mémoire et néant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty :: Administration :: Les habitants de Burlington-